Avec l'été, la chaleur.

Avec un dos dénudé, un peu de tiédeur !

Un mélange de cette robe et celle-ci avec un peu de celle-là (II) version enfant.

Un petit pli devant pour donner de l'aisance.

Une fleur crochetée parce que la miss adore.

Un dos avec courants d'air intégrés parce que ça lui plait, même si ça rallonge la robe.

Un milieu plus long que les côtés pour un peu de fantaisie.

et

de grandes fronces avec un tissu contrastant parce que ce bleu marine et ce marron à motif se sont appelés l'un l'autre.

Au départ, cette robe devait être nouée sur la nuque mais comme elle était un peu trop ample, la solution de coudre les bretelles en croisé écarté au dos s'est imposé afin de maintenir le devant plus plaqué, ce qui permettra de la nouer comme prévu d'ici un an ou deux. Du coup, l'élastique n'est plus assez serré mais Mademoiselle souhaite garder sa robe ainsi (et pas besoin de rallonger dans un an ou deux !). Mademoiselle aura donc une robe aérée qui laisse passer un léger souffle d'air lorsque le vent se lève. Elle a même cherché le soleil et évité l'ombre en allant à l'école, à pieds, ce matin, juste au cas où elle aurait froid. Mais non, il fait chaud, c'est l'été, je le disais en préambule !

Robe à dos nu
Robe à dos nu
Robe à dos nu
Robe à dos nu
Robe à dos nu
Robe à dos nu
Robe à dos nu
Robe à dos nu

Le tissu de coton marron est dans mon stock depuis si longtemps que j'en ai oublié sa provenance. Le coton bleu vient de Tissu Choc à Nîmes et si je me souviens bien, il avait été assez peu honéreux (genre 3 euros le mètre).

La fleur, du free style comme d'habitude pour presque tout ce que je crochète en rond. Je commence un tour, si ça me plait, j'en crochète un second, si ce n'est pas réuissit, je défais et recommence autrement et ainsi de suite.

Robe à dos nu
Robe à dos nu
Robe à dos nu